Michael Mosley, médecin star de la chaîne britannique BBC, retrouvé mort en Grèce

Symi, le 8 juin 2024. Des pompiers à la recherche de Michael Mosley, avant la découverte de son corps.

Le médecin star de la télévision britannique Michael Mosley a été retrouvé mort sur l’île grecque de Symi en mer Egée où il avait disparu jeudi, a annoncé dimanche 9 juin un porte-parole de la police.

« Des personnes sur un bateau ont vu un corps près d’une côte rocheuse », a précisé Petros Vassilakis, le chef de la police de la région de l’Egée du Sud, avant de confirmer qu’il s’agissait bien de Michael Mosley.

Une équipe de la chaîne publique grecque ERT était en train de filmer la zone où a disparu cet homme de 67 ans, connu pour ses conseils novateurs en matière de régime alimentaire, quand elle a aperçu un corps. « En regardant le matériel qu’il avait pris, [le cameraman] a vu que quelque chose d’étrange se trouvait près de la clôture, à 50 mètres de la mer », a raconté un journaliste d’ERT à l’antenne. « Nous avons découvert (…) qu’il s’agissait bien de cet homme (…) Il était en position couchée [sur le dos] », a précisé ce journaliste, Aristides Miaoulis.

« Il s’agit du corps du journaliste que nous recherchions depuis plusieurs jours », a également annoncé sur cette chaîne le maire de Symi, Lefteris Papakalodoukas, qui se trouvait avec l’équipe de télévision.

Les autorités grecques avaient annoncé vendredi qu’elles intensifiaient leurs recherches, pour la troisième journée consécutive, afin de tenter de retrouver ce médecin et documentariste de 67 ans, connu pour ses apparitions dans les émissions de la BBC « The One Show » et « This Morning ». Son épouse, la journaliste Clare Bailey, avait averti la police de la disparition de M. Mosley, parti seul en promenade. Jeudi matin, la police locale avait officiellement annoncé sa disparition et les pompiers avaient envoyé un hélicoptère pour contribuer aux recherches.

La zone où le présentateur a disparu est considérée comme « difficile car elle est assez rocheuse », avait souligné jeudi le maire de Symi, cité par le quotidien grec Kathimerini. L’île, proche de Rhodes et des côtes turques, est actuellement en proie à de fortes chaleurs, comme de nombreuses régions grecques.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu