Insultes de Cyril Hanouna contre le député LFI Louis Boyard : l’amende document de 3,5 tens of millions d’euros pour C8 maintenue par le Conseil d’Etat

Cyril Hanouna, le 9 juin 2024, à Paris.

Le Conseil d’Etat a décidé de maintenir l’amende record de 3,5 millions d’euros infligée par l’Arcom à C8, après les insultes de l’animateur Cyril Hanouna au député La France insoumise (LFI) Louis Boyard, selon une décision rendue mercredi 10 juillet dont Le Monde a eu connaissance.

L’institution a également maintenu l’amende de 500 000 euros infligée par le régulateur de l’audiovisuel après une autre séquence de l’émission « Touche pas à mon poste », durant laquelle un invité avait notamment évoqué la consommation d’une prétendue drogue à base de sang d’enfant par des personnalités.

« Espèce d’abruti », « ferme ta gueule », « t’es une merde »« calme-toi », « tais-toi », « t’es un nase », « allez, barre-toi », « tocard » : les injures de l’animateur Cyril Hanouna adressées en direct sur C8 au député Louis Boyard en novembre ont valu 3,5 millions d’euros d’amende à la chaîne – une somme supérieure à celle infligée en 2017 par le régulateur.

« Atteinte aux droits de l’invité »

« L’Arcom a en effet estimé que ces propos ont porté atteinte aux droits de l’invité, au respect de son honneur et de sa réputation » et que « cette séquence traduisait une méconnaissance par l’éditeur de son obligation de maîtrise de son antenne », avait déclaré le régulateur des médias dans un communiqué diffusé jeudi 9 février.

C8 n’en était pas à sa première amende. En juillet 2017, le CSA lui avait infligé une amende de 3 millions d’euros après que, deux mois plus tôt, Cyril Hanouna avait piégé un jeune homme gay en lui faisant des avances, en direct sur l’antenne (il s’agissait en fait d’une supercherie).

En février 2020, la chaîne a été sommée de s’acquitter de 10 000 euros pour avoir montré à l’antenne, le 31 octobre 2019, des photos intimes de l’animatrice de TF1 Karine Ferri.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu